Colloque 2014 du CVM

La révélation des violences sur mineurs : de l'intimité au partage

violences sexuelles, révélation, enfants, adolescents, colloque, cvm

Le 16 janvier 2014, l’association CVM a organisé à Paris une journée de travail sur le thème de la révélation des violences sur mineurs, sous le haut patronage de madame Christiane Taubira, alors Ministre de la Justice et Garde des Sceaux. Ce colloque sur 'la révélation des violences sur mineurs : de l'intimité au partage' a réuni 250 participants.

Pourquoi la révélation des violences sur mineurs est un sujet complexe 

Les violences faites aux enfants et aux adolescents constituent un grave problème de santé publique. Les effets à long terme de ces violences sont dévastateurs car, en l’absence de reconnaissance et de traitement, elles risquent d’altérer de manière durable la santé physique et mentale, le développement cognitif, affectif et social des victimes.

Le traumatisme causé par ces violences s’accompagne souvent d’un sentiment de culpabilité et de honte des victimes qui ont tendance à s’isoler et à se taire. Or, il est bien connu que la majorité des révélations tardives ont un impact particulièrement négatif sur la santé des jeunes.

Jusqu'où dire ?

Le dévoilement apparait comme un moment clé dans l’histoire des mauvais traitements et dans la prévention de leurs conséquences. La parole, dont on nous explique aujourd’hui qu’il faudrait se méfier, est-elle le premier moyen d’expression de l’enfant ? De quels autres médiateurs dispose-t-il ? Entre tout dévoiler et préserver son intimité, quels chemins les mineurs peuvent-ils emprunter ?

A qui se confier ?

Certaines révélations se font de manière fortuite à l’occasion d’un cours, d’une émission de sensibilisation, voire d’une interrogation naïve sur un sujet périphérique. Dans une société moderne où tout peut s’échanger sur la toile et les réseaux sociaux, parfois de manière impudique, les victimes préfèrent souvent identifier celui ou celle qui sera le récepteur de leurs confidences. Il peut s’agir de pairs qui, avec bon sens, aident au dévoilement et à l’officialisation du préjudice. Il peut s’agir d’un membre de la famille ou d’un professionnel dont certaines qualités poussent l’enfant à dépasser sa naturelle retenue face à l’adulte.

De quelles qualités doit être paré cet interlocuteur désigné ? 

La loi n°2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance, traduit le souci de la société pour la lutte contre les violences faites aux enfants et pour la prévention de la maltraitance. Ses dispositions favorisent le dévoilement et la communication entre les professionnels. Cependant, les métiers et les institutions partagent encore mal une vraie complémentarité des interventions. La famille, l’école, le service social, la police, la justice, la médecine et la psychologie ne sont pas encore suffisamment associés dans le travail de prévention et de traitement de la maltraitance.

Ce sont ces interrogations face au processus de la révélation qui ont conduit l’association Centre de Victimologie pour Mineurs (devenue en 2022 Contre les Violences sur Mineurs) à élaborer ce colloque sur ce thème en réunissant les professionnels de tous les secteurs concernés par la protection de l’enfance.

À lire aussi

Évènements et interventions

Le CVM organise des colloques et intervient dans différ...

Évènements et interventions

Colloque 2015 du CVM

Agressions sexuelles sur mineurs : interactions auteurs...

Colloque 2015 du CVM

Colloque 2016 du CVM

Le mineur dans la tourmente des violences conjugales ...

Colloque 2016 du CVM

Colloque 2017 du CVM

Jeune violent fais-moi peur : adolescence extrême, adol...

Colloque 2017 du CVM

Colloque 2018 du CVM

Mineur étranger isolé : entre fracture et espoir ...

Colloque 2018 du CVM

Colloque 2019 du CVM

Prostitutions et traite des mineurs

Colloque 2019 du CVM

Colloque 2020 du CVM

Les mineurs au cœur des cyberviolences

Colloque 2020 du CVM

Colloque 2022 du CVM

Prostitution des mineurs : repérer, protéger, orienter ...

Colloque 2022 du CVM
  • 1
  • 2